Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par SNICS, bureau académie d'Alsace.

Chères et chers collègues,
 
La rentrée semble encore toute proche et certaines collègues nous ont déjà interrogées concernant l'ONI . Elles ont reçu différents courriers de relance ,voir des "menaces" pour régler leur cotisation. Faisons donc le point :

             -    en pleine période estivale, le décret du 10 juillet 2018 permettant l'inscription automatique de tous.tes les infirmier.ères en exercice à l'ordre infirmier est paru. Pour s'assurer de son application, le ministère de la Santé a envoyé une note aux directeurs des ARS , et aux directeurs des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux et autres directeurs de services . Cette note donne les détails de la procédure de remontée des listes des infirmier.ères en exercice pour une première remontée pour le 1er octobre 2018 suivie de mises à jour trimestrielles. 

              -   dès sa parution,le SNICS a relancé l'intersyndicale anti-ordre. Lors d'une réunion le 21 août ,les syndicats présents ont confirmé que, comme le  SNICS , ils sont dotés de mandats d'abrogation de l'ordre. 

             -   la préoccupation des collègues est la menace d'être en exercice illégal de la profession d'infirmière Or les infirmier.ères non inscrit-es au tableau de l'ordre sont déjà en exercice illégal depuis sa création ! On dénombre 256000 inscrit.e.s au tableau de l'ordre en juillet 2018 sur plus de 630 000 infirmier.ères.s en exercice,il reste environ 344000 infirmier.ères non inscrit.e.s.( la plupart salarié.e.s),toutes en exercice illégal alors !

               - concrètement nous vous demandons : * pour celles qui ont reçu des courriers de nous les envoyer par mail. 

                                                                            *pour toutes il faut résister ,gagner du temps ,faire trainer les courriers etc...

                                                                            * si vous décidez de vous inscrire il est possible d'être inscrite et de ne pas payer la cotisation.

                                                                          *si vous voulez ,malgré tout, régler la cotisation (30€) pour être "tranquille" il ne faut régler qu'une année et surtout pas les arriérés des années précédentes .

 

Pour répondre à vos préoccupations,pour vous informer, vous présenter notre fonctionnement académique et faire connaissance, nous vous proposons 2 dates importantes :

 

le lundi 8 octobre nous vous invitons à une réunion d'information certainement le matin sur Strasbourg et l'après-midi à Mulhouse .Nous accueillerons dans l'académie Saphia Guereschi secrétaire générale du   SNICS  et Brigitte Streiff secrétaire académique de Nancy/Metz et membre du bureau national .Nous finalisons les modalités pratiques de ces réunions et nous vous tiendrons au courant.

 

le jeudi 15 novembre la FSU organise un stage sur "le travail sans fin" ( risques psycho-sociaux,mal-être au travail,demandes multiples etc..) avec différents intervenants membres du CHSCT national et le   SNICS a proposé l'intervention d'un psychologue du travail.Ce stage aura lieu à Sélestat et ,là encore, les modalités pratiques vous serons communiquées.

        Ces 2 réunions sont ouvertes à tous syndiqués ou non syndiqués.

 

Nous vous joignons la lettre de rentrée de la secrétaire nationale et notre bulletin d'adhésion. C'est en contribuant à la vie du syndicat et par vos cotisations que vous rendez possible tout le travail réalisé pour gagner. Le  SNICS  est un syndicat qui lie la défense des droits individuels et collectifs des infirmières de l'EN et la reconnaissance de la profession. Mais le  SNICS  n'est pas juste un syndicat auquel on a recours seulement en cas de besoin. C'est une organisation collective composée d'infirmières et d'infirmiers qui s'engagent tous les jours pour faire entendre les préoccupations individuelles et collectives de la profession.C'est pourquoi nous vous invitons à renouveler votre adhésion ou à vous syndiquer.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article